Golf Et Gibraltar

LE GOLF, ça prend du temps ??

Le golf, ça prend du temps, réalité ou fiction ?

Je joue au golf depuis 25 ans. Mon idée de me mettre au golf est venue seulement d’une volonté de détente lorsque, dirigeant, je n’arrivais plus à surmonter mon stress, je travaillais, comme la plupart des chefs d’entreprise 70 h mini par semaine.
Le hasard d’un temps magnifique une semaine de Décembre m’a fait opter pour l’apprentissage du golf. Pas de stage en ces périodes, donc prise de rendez-vous avec un pro( professeur de golf) qui, pendant une semaine, 1 matinée par jour (1h de cours + practice) m’a appris les bases me permettant de taper correctement des balles et aller rapidement sur un parcours 18 trous.
Résultat : pendant toutes les périodes d’instruction et de practice, je ne pensais plus du tout à mes problématiques d’entreprise, je me sentais bien parce que j’avais une autre forme de pensée, avec une envie sans cesse de m’améliorer. Plus qu’une semaine de vacances, j’ai vécu une semaine « destress ».
Je travaillais toujours autant d’heures pour mon entreprise, mais pour mes moments de détente je m’obligeais à passer 1h au practice de golf (pas besoin de rendez-vous, uniquement mes clubs ,à n’importe quelle heure de la journée). Je jouais une ou deux fois par mois sur un parcours (effectivement au total 5h de temps), mais, sans avoir forcément besoin de prendre rendez-vous avec un partenaire, le golf a cette avantage de pouvoir être joué avec n’importe quel niveau de partenaire de jeu.
Aujourd’hui, je prends effectivement un peu plus de temps pour jouer, avec un niveau correct me permettant de jouer et de découvrir des parcours et des paysages extraordinaires, avec, à la clef des moments ou rien d’autre que ce sport occupe mon esprit. En parallèle, et pour ceux qui peuvent penser que le golf n’est pas un sport, chaque parcours représente en moyenne 10 à 12 kms de marche.
Un conseil : si vous voulez jouer, n’attendez pas d’être à la retraite pour apprendre, et même si vous ne jouez pas souvent, apprenez tôt : votre cerveau retiendra les principales bases vous permettant de prendre du plaisir avec les bons gestes pour éviter toute blessure, et, n’oubliez pas, le golf est un antidépresseur extraordinaire.